Construction de la piscine : les grandes étapes

La construction d’une piscine est un projet important, à découper en plusieurs étapes pour une piscine réussie et mise en œuvre dans les règles de l’art : terrassement, élévation des parfois, chape, escalier... Découvrez ces étapes avec Weber pour bien préparer votre projet.

Construction de la piscine : les grandes étapes

Le projet de construction de piscine

Concevoir une piscine adaptée à ses besoins

Les besoins varient selon les familles et déterminent la conception même de la piscine.

  • pour un entraînement sportif : bassin long avec ou sans fosse, équipé d’un plongeoir,
  • pour la nage détente : un couloir de nage,
  • en présence d’enfants : un bassin large avec une pente progressive à la profondeur limitée et équipé d’escaliers. 

 

Choisir le meilleur emplacement pour une piscine et prendre en compte les contraintes du terrain

Pour l’emplacement d’une piscine, il est intéressant de privilégier un endroit :

  • ensoleillé,
  • dégagé d’arbres et de frondaisons importantes, pour éviter des nettoyages trop fréquents et des encrassements dus aux feuilles mortes pendant l’hivernage,
  • protégé du vent.

Opter pour un emplacement et une forme s’intégrant dans la configuration du terrain.

Prévoir la construction du local technique à proximité de la piscine.

 

Concevoir sa piscine : le plan et la forme du fond

  • Le fond plat est idéal pour les enfants, mais empêche le plongeon. La profondeur la plus courante est 1 m 50.
  • Le fond de pente est composé d’une partie plate de 1,2 m, suivie d’une pente et d’une autre partie plate à 2 m de profondeur.
  • La piscine en fond 4 pentes est constituée de pentes douces le long des parois du bassin.
  • La piscine en pointe de diamant dispose d’un fond plat à 1,2 ou 1,5 m de profondeur pour le jeu et d’une partie plus profonde pour le plongeon.

 

Privilégier le parti-pris esthétique

L’esthétique d’une piscine participe à la valorisation du bien. Une belle piscine avec une intégration réussie, une forme et des proportions en adéquation avec le bâti et le terrain maximalise la plus-value apportée par cet équipement.

Par exemple :

  • au cœur d’un jardin, privilégier des matériaux naturels,
  • aux abords d’une maison à l’architecture contemporaine, choisir un décor épuré.

Sachez également que la couleur de votre eau dépend de la couleur du revêtement en carrelage céramique ou mosaïque :

  • blanc : eau claire, brillante et translucide,
  • jaune : eau émeraude,
  • gris : eau naturelle légèrement bleue,
  • vert, bronze : idéale pour une piscine entourée de végétation.

Un revêtement noir transforme la piscine en miroir, le bleu marine accentuera la profondeur du bassin.

 

Saison et durée des travaux de construction de la piscine

La meilleure période pour construire une piscine est de septembre à décembre :

  • la qualité de la terre est optimale pour des travaux de terrassement,
  • les artisans sont disponibles,
  • le projet ne se construit pas dans l’urgence d’un été approchant.

 

Un projet de piscine se pense sur un an et se découpe en plusieurs phases :

  • phase de création et conception : fin hiver
  • montage financier et choix du professionnel : début printemps
  • démarches administratives : fin printemps
  • travaux de terrassement : septembre
  • construction piscine : novembre décembre
  • aménagement décoration : début mars

 

Déclarer les travaux de sa piscine

Pour tous les travaux extérieurs, il est conseillé de se renseigner auprès de sa mairie.

Voici les principes généraux selon la superficie concernée par les travaux :

  • < 10 m² : pas de formalité
  • Entre 10 et 100 m² : déclaration de travaux
  • 100 m² : permis de construire

Intégrer la présence du pool house et du local technique dans vos déclarations et démarches.

 

Tout savoir sur les formalités administratives et la réglementation pour la construction d’une piscine

Le terrassement pour la piscine

Le traçage

Le traçage de la piscine permet de :

  • sonder le terrain et vérifier l’absence d’obstacle sous la surface à emménager (conduits, canalisations, rochers...)
  • effectuer des mesures précises en symbolisant l’emplacement de la piscine avec des piquets. L’emplacement peut ainsi être ajusté.
  • définir la hauteur de la piscine et donc la profondeur à creuser.

Prévoir 1 m autour du bassin pour les équipements et la tuyauterie.

Les travaux de terrassement pour la piscine

Le terrassement consiste à creuser l’emplacement du bassin et à évacuer la terre (une certaine quantité sera conservée pour le remblaiement). Le terrassement est réalisé en fonction du traçage et du plan de piscine qui établit la forme du bassin.

Le drainage

Le drainage permet d’évacuer les ruissellements d’eau ou les remontées d’eau (en présence d’une source ou d’une nappe phréatique) qui pourraient exercer une pression contre la structure. 

Le drainage se compose d’un lit de gravier épais pouvant être complété d’un puit drainant.

Le gros-œuvre

Le ferraillage et coulage du radier de la piscine

Le radier est la dalle qui supporte le bassin. Il doit être épais, ferraillé, coffré et bétonné. La dalle est coulée de façon traditionnelle. Il est vivement recommandé d’avoir recours à un professionnel en cas de pente, car le béton doit avoir une consistance assez épaisse pour tenir la forme, sans « tirer » trop rapidement.

 

L’élévation des blocs à bancher de la piscine

Les parois sont constituées de blocs à bancher. Ces blocs présentent des alvéoles dans lesquelles le béton est coulé et sont assemblés avec un renfort en ferraillage. Les murs sont presque aussi résistants qu’un mur en béton armé. Ils sont utilisés pour les parois de piscine enterrées, car ils peuvent supporter la pression de la terre et la contre-pression de l’eau.

Les éléments traversant des pièces à sceller (skimmers, buses de refoulement, prise aspirateur) sont installés à ce moment-là.

Le béton est coulé jusqu’à réalisation de l’arase. Un soin particulier doit être apporté à l’arase qui doit être parfaitement plane et de niveau.

 

La pose des pièces à sceller

Certaines pièces de la piscine doivent être scellées directement dans la structure. Ces pièces sont composées de supports qui traversent la paroi (traversées de paroi) et de dispositifs à visser dans la paroi. Les supports sont scellés lors du banchage des blocs.

  • Le skimmer est une ouverture dans la paroi de la piscine, le plus souvent à hauteur de la ligne d’eau. Il permet d’alimenter le système de filtration. Le skimmer est équipé de filtres pour récupérer les impuretés.
  • La bonde du fond filtre l’eau du fond du bassin (non récupérée par les skimmers) et permet de vidanger la piscine.
  • Les buses de refoulement alimentent le bassin en eau nouvellement filtrée.
  • La prise balai permet de connecter un balai aspirateur ou un robot.
  • Les hublots permettent l’éclairage intérieur de la piscine

 

L’installation des circuits hydrauliques et électriques

Il est préconisé de prévoir une canalisation par équipement à sceller pour éviter une mise hors service de la piscine en cas de dysfonctionnement d’un seul appareil.

Il existe de nombreuses normes concernant les circuits hydrauliques, les circuits électriques et la sécurité. L’utilisation de tuyaux souples ou rigides varie selon l’équipement, le volume du bassin et la nature du terrain. Il est conseillé de faire appel à un installateur professionnel et spécialisé pour l’installation de la tuyauterie hydraulique, des circuits électriques et de l’équipement du local technique.

 

Le local technique

Le local technique est installé à proximité du bassin. Cette distance déterminera, avec d’autres facteurs, la puissance de la pompe. Il doit être assez grand pour permettre d’utiliser les appareils avec aisance, de stocker les accessoires d’entretien et le matériel d’hivernage de la piscine (prévoir une superficie de 4 m² pour 2 m de hauteur).

Le local technique abrite le système de filtration (la pompe et le filtre).

Il peut être équipé

  • d’un surpresseur pour faire fonctionner le robot de la prise balai
  • d’une électrolyse au sel pour désinfecter l’eau
  • d’un régulateur de pH
  • d’un chlorinateur

Les aménagements autour de la piscine

 

Le remblaiement

Le remblaiement est le comblement de l’espace entre les murs de la piscine et le terrain. Une partie de la terre retirée lors du terrassement est réutilisée. Le remblaiement intervient après les branchements électriques et les raccordements hydrauliques.

Avant de remblayer, vérifier :

  • les branchements électriques
  • les branchements hydrauliques et l’emplacement des tuyauteries
  • les pièces à sceller (étanchéité des raccords)

Protéger les tuyauteries, les câbles et les pièces par une couche de sable (20 cm) pour éviter tout dommage causé par la présence de pierres dans le remblai.

Avant le remblaiement, des poteaux de soutien peuvent être installés pour assurer la stabilité de la future terrasse.

Imperméabilisation de la piscine et étanchéité des supports

Imperméabiliser et étanchéifier les piscines en béton et en blocs à bancher

Les parois et le radier des bassins avec structure en blocs à bancher ou ciment doivent être couverts d’enduit d’étanchéité. L’enduit rend le bassin étanche. Le carrelage a une fonction de finition et de protection. Lorsque le bassin est plein, le mortier d’imperméabilisation subit des pressions de l’eau. Lorsque le bassin est vide, le mortier d’imperméabilisation subit les contre-pressions dues au terrain environnant.

Avant application de l’enduit d’imperméabilisation, les parois doivent être redressées et nettoyées. Le type d’enduit et le nombre couches d’enduits sont déterminés par le matériau de la structure, l’état de la paroi et le revêtement choisi pour le bassin.

Imperméabilisation et l'étanchéité de la piscine

 

Le traitement des points singuliers

Une piscine à structure béton ou en blocs à bancher présente des points devant faire l’objet d’un traitement particulier. Ces « points singuliers » constituent des ouvertures dans la structure du bassin.

Les points singuliers à traiter lors de la construction d’une piscine sont :

  • la bonde de vidange
  • les hublots
  • les raccords sol /mur (les angles entre le radier et les parois)
  • les raccords mur / mur (les angles entre les parois)

Ils sont traités par application de couches successives de bandes d’étanchéité et d’enduit.

 

Les pièces à sceller sont également des « points singuliers ». Les fabricants prévoient des raccords et des joints d’étanchéité dans leurs kits.

Lien vers article Le traitement des points singuliers

Le revêtement

Carrelage céramique ou mosaïque ?

Il y a deux types de revêtements :

  • le carrelage céramique de grande taille avec des joints larges,
  • la mosaïque en émail ou en pâte de verre en petits carreaux (le plus souvent en 20 x 20 mm).

 

La mosaïque présente plusieurs avantages :

  • elle permet des angles arrondis préconisés dans le cadre du traitement de ces points singuliers.
  • elle limite et facilite les découpes.
  • elle permet de varier les motifs et de créer des dégradés

Le mortier colle et le mortier joint de ce carrelage doivent être spécialement conçus pour le collage en piscine. Le mortier époxy présente plusieurs avantages (weberepox easy) :

  • même produit pour le collage et le jointoiement,
  • facile à appliquer et nettoyer,
  • très résistant aux agressions chimiques,
  • résistant au trafic lourd et au nettoyage sous haute pression.

 

Concevoir le carrelage de sa piscine
La pose du carrelage de piscine

 

Les margelles

Les margelles constituent les bordures du bassin. Elles sont composées de dalles le plus souvent bombées en pente douce vers l’extérieur. Elles ont un intérêt esthétique comme finition des abords du bassin. Les margelles présentent d’autres avantages :

  • elles permettent de circuler autour du bassin en sécurité,
  • elles permettent sortir de la piscine sans passer par l’escalier ou l’échelle,
  • elles limitent la pollution (chutes d’insectes, poussières, végétaux...).

Réparer les margelles de piscine

Les accessoires à prévoir

La sécurité

Depuis le 1er janvier 2004, les piscines privées (plein air, enterrées ou semi-enterrées) doivent être équipées de système de protection normalisé.

Ce système de sécurité pour piscine peut être :

  • une alarme périmétrique ou immergée
  • une barrière assez haute pour interdire le franchissement à de jeunes enfants
  • une couverture ou bâche de piscine
  • un abri télescopique, amovible, gonflable, avec hauts fixes et bas relevables

Les accessoires

Les accessoires indispensables concernent l’entretien et le confort d’utilisation :

  • une épuisette,
  • un balai de piscine,
  • des manches propres à chaque accessoire et des tuyaux flottants,
  • un thermomètre pour la température de l’eau,
  • des bandelettes de test.

Les aménagements autour de la piscine

Vous pouvez comparer jusqu'à 4 produits.

Comparer