Rénovation d'une salle de bains contemporaine sous les combles (77)

Témoignage Avant / Après
Weber

Entièrement rénovée, une salle de bains pleine de charme

Transformation radicale pour cette salle de bains démodée et en très mauvais état. Aujourd’hui, c’est une pièce agréable, lumineuse, où les points délicats – étanchéité, collage des carrelages… – ont été traités qualitativement. C’est-à-dire pour durer !

Le contexte

Cela fait dix ans que la famille Leguy a acheté une maison à Coupvray, en Seine et Marne. « C’est une bâtisse des années 1980 que nous avons entièrement remise à niveau en terme de confort », explique Fabrice Leguy, qui a réalisé lui-même les travaux. A l'étage, dans les combles aménagées, une petite salle de bains restait dans son jus : « Nous ne l’avions pas rénovée car nous avions d’abord privilégié les autres pièces ».

L’œil de l'expert

Ladite salle de bains étant d’origine, en très mauvais état, rien n'a été conservé : « J’ai tout enlevé pour repartir simplement des murs d’origine en brique et de la charpente. Cela m’a permis d’agrandir la pièce de 4 m2 en récupérant un petit espace perdu». La salle de bains s'étend, de 7 à 11 m2 : de quoi prendre ses aises. La première tranche des travaux a consisté à changer la fenêtre de toit, à isoler les murs et les rampants, puis à habiller l’ensemble avec des plaques de plâtre hydrofuges – nous sommes dans une pièce d’eau, rappelons-le. Au sol, Fabrice Leguy a réalisé une chape pour mettre à niveau l'ancien et le nouvel espace, et passer les canalisations d’eau et les évacuations. 

La réponse esthétique

Fabrice Leguy a récupèré la baignoire existante : « C’était le seul élément en bon état et comme nous avons déjà une salle de bains avec douche à l’italienne,  nous avons préféré conserver la baignoire. » Tout le reste est neuf : lavabo et robinetterie. Côté décoration, la famille retient des choix originaux : «Pour le sol, nous avons sélectionné un carreau céramique imitation carreau ciment. Aux murs, nous avons opté pour de grands carreaux (30 x 70) avec un relief gaufré, ce qui apporte du volume dans la pièce».

La proposition technique

Reste le plus difficile : la mise en œuvre de ces beaux carrelages. Pour ce faire, Fabrice Leguy retient des produits – étanchéité, colle à carrelage et joints – de la marque Weber. C’est donc parti avec l’indispensable mise en étanchéité à l’eau du sol avant la pose du carrelage. «C’est un système très simple à mettre en œuvre : d’abord le primaire au rouleau puis les bandes d’étanchéité aux angles sols/murs. » Pour l’encollage et la mise en place du carrelage, c’est le même sentiment de facilité : « J’ai posé les carreaux en diagonale. C’est un peu plus long mais au final, le rendu s’avère plus intéressant ; cela apporte de la perspective. J’ai procédé par double encollage et prévu des joints de 2 mm de largeur. »

Le traitement des murs, en revanche, était un peu plus complexe : « Il a fallu prévoir un calepinage entre les carreaux lisses et gaufrés. A l’œil, c’est un vrai régal ». La pose est, là aussi, réalisée en double encollage. Pour les joints de la douche, il a utilisé un produit spécifique à base de résine pour locaux très humides. Et nous livre un petit conseil : « Attention, la prise est très rapide, il ne faut pas traîner pour lisser les joints et nettoyer ».

Vous pouvez comparer jusqu'à 4 produits.

Comparer