Retirer un ancien carrelage dans le cadre d’une rénovation

Vous souhaitez remplacez un carrelage vieillissant au mur ou au sol par un modèle plus tendance? Vous pouvez avoir à décoller ou à casser les carreaux existants.

Déposez le carrelage existant, en fonction de sa pose initiale, collée ou scellée. 

illustration retirer un ancien carrelage

Scellé ou collé : analyser le carrelage existant

La technique de pose du carrelage existant, collée ou scellée, détermine la façon de le retirer et la durée de l’opération.

• La pose scellée est un procédé traditionnel qui consiste à poser les carreaux à l’avancement sur une chape fraîche. Exigeant une grande maîtrise, elle permet de rattraper les différences de niveau d’un sol déformé. En revanche la puissance du scellement rend la dépose longue et difficile.

• Procédé moderne, la pose collée est techniquement plus simple. Elle s’effectue sur support sec à l’aide d’une colle à carrelage prête à l’emploi (en pâte) ou d’un mortier-colle (en poudre), à préparer sur place. Cette méthode de pose convient aux carrelages et pierres (naturelles ou reconstituées) de tous formats et textures. Elle offre une forte capacité d’adhérence, tout en étant plus facile à désolidariser en cas de besoin.

Attaquer la dépose

  • En pose collée : sondez le carrelage au marteau, afin de rechercher d’éventuels points de faiblesse. Un carreau instable ou un son creux signale un défaut de colle : c’est l’endroit idéal pour attaquer la dépose.En général, des outils manuels suffisent. 
  • À l’inverse, en pose scellée, les décollements sont rares et l’on doit souvent employer les grands moyens pour détacher les carreaux. En l’occurrence, un outillage électrique ou pneumatique peuvent s’avérer nécessaires.
  • Quelle que soit la solution retenue, ne négligez aucun accessoire de protection : gants et lunettes de chantier, masque anti-poussière et casque anti-bruit sont de rigueur.

Éliminer le premier carreau

  • Pour faciliter la dépose, commencez par dégarnir les joints.
    • Le mortier à joints d’un carrelage collé s’enlève aisément au grattoir à déjointer, un outil muni d’une lame interchangeable au carbure de tungstène.
    • La barbotine au ciment d’un carrelage scellé est moins facile à entailler manuellement. Utilisez un déjointeur électrique ou une meuleuse équipée d’un disque diamanté, vous gagenerez en temps et en efficacité. Si le carreau montre un début de décollement, faites levier à l’aide d’un burin plat pour finir de l’ôter. S’il est bien accroché, fragilisez-le, à coups de massette. Incisez le carreau à la meuleuse ou percez une série de trous (toujours dans les diagonales) et terminez au burin.

Éliminer le reste du carrelage

  • Poursuivez la dépose du carrelage à l’aide d’une massette et d’un burin plat.
  • Sur une grande surface, ce travail est long et fastidieux !
    • En pose collée, gagnez du temps avec un outil multifonction équipé d’une lame adéquate.
    • En pose scellée, utilisez un perforateur-burineur (disponible à la location) et un burin adapté. 

Nettoyer et préparer le sol pour la pose de carrelage

  • Grattez les restes de colle sèche, en évitant d’entamer le support.
  • Dans le cas d’une pose scellée, il est pratiquement impossible de laisser une surface nette. Supprimez les marques d’outils et égalisez sommairement le sol à l’aide d’une ponceuse à béton. 
  • Pour que le support puisse recevoir le nouveau revêtement de sol, réalisez un ragréage.