Enduits de préparation des sols intérieurs – Rénovation

Attention : les informations données ci-après ne peuvent suppléer le texte officiel : Cahier du CSTB n° 3635_V2 - Novembre 2012

  • Le document s’applique aux travaux à l’intérieur des locaux sans siphons de sols classés au maximum P3E2.
  • Il ne vise pas :

- la mise en oeuvre d’enduits de sol en rénovation sous carrelage collé, traitée dans le cpt 3529-V3 relatif aux « revêtements en carreaux céramique ou analogues collés au moyen de mortiers colles en rénovation de sols intérieurs dans les locaux P3 au plus »

- les PRE

- les sols dont le revêtement est déjà posé sur un revêtement initial

Revêtement de sols décoratifs et industriels

Choix des matériaux

  • Les supports considérés sont les suivants :

- carreaux céramique, pâtes de verre et émaux ; pierres naturelles

- granito à base de liant hydraulique

- dalles plastiques semi-flexibles

- peintures de sols sur support à base de liant hydraulique et sols résines coulés

- planchers sur lambourdes ou solivage et parquets collés

- anciens supports non recouverts (supports base ciment visés dans le CPT 3634 _V2, chapes à base de sulfate de calcium, planchers de doublage sur structure bois ou panneaux à base de bois)

NB : La classification des produits est identique à celle des travaux neufs (P3, P4S). Les revêtements associés et leurs colles sont les mêmes que pour les travaux neufs.

Possibilité de recouvrement en fonction du support et du local

Étude préalable

  • Une étude de reconnaissance du sol doit être menée préalablement aux travaux sous la responsabilité du maître d’oeuvre ou à défaut de l’entreprise applicatrice.
  • Elle a pour objet :

- d’évaluer les contraintes liées aux locaux à rénover (site occupé, particularités des locaux, activité, acoustique…)

- de vérifier la planéité des supports, de définir les zones à conserver ou à déposer, de repérer les fissures et joints et déterminer la nature des supports

  • À l’issue de cette étude, un document doit récapituler l’ensemble de ces éléments : nature de la chape, pièces testées, repérage précis des points singuliers et défauts.
  • Fissures < 0,3 mm : après sondage autour de la fissure, dépose localisée et réparation éventuelle, la zone (revêtement conservé et rebouchage) est recouverte d’un primaire adapté à la porosité du support et indiqué dans le certificat de l’enduit.
  • Fissures > 0,3 mm sans désaffleur ni pianotage : traiter à la résine bi-composant sablée (ouverture par sciage, coulage de la résine, sablage avec du sable de quartz de la résine encore fraîche puis aspiration de l’excès de sable après séchage).
  • Fissures > 0,3 mm avec désaffleur ou > 1 mm : une étude doit être réalisée par un bureau d’études spécialisé pour analyser le comportement du support.

Joints

  • Les joints de dilatation doivent être respectés dans le nouveau revêtement.
  • Les joints de fractionnement, s’ils ne présentent pas de désaffleur, sont traités à la résine sablée et ne sont pas repris dans le nouveau revêtement.

État du support préparé

  • Le taux d’humidité admissible est précisé dans le CPT ou DTU relatif au nouveau revêtement de sol.
  • La planéité ne doit pas présenter d’écarts de planéité > 7 mm sous la règle de 2 m et de 2 mm sous le réglet de 0,2 m.
  • Le support doit être propre, dépoussiéré, éventuellement nettoyé par grattage mécanique pour éliminer les traces de plâtre, peinture, etc. La surface ne doit pas être pulvérulente.

Dispositions spécifiques

Étude préalable Préparation du support
Ancien revêtement conservé Ancien revêtement déposé
CARRELAGE
Examen visuel et sonore :
- si défaut > 10 % de la surface totale,
dépose totale sinon dépose partielle,
plus réparation.
- sans défaut, conservation
du revêtement.
• Pierres naturelles, granito : ponçage
ou décapage + primaire
• Terre cuite : ponçage + primaire
• Carreaux non émaillés non polis et
pâte de verre : décapage + primaire ou
grenaillage + primaire
• Carreaux émaillés ou polis (hors pâte
de verre) : ponçage + primair
• Carrelage collé : élimination des restes
de colle
• Carrelage scellé :
- élimination de tout le mortier de pose
- reconstitution du support
DALLES PLASTIQUES SEMI-FLEXIBLES
Examen visuel et sonore :
- si défaut > 10 % de la surface totale,
dépose totale de tout le revêtement,
sinon conservation des dalles sans
défaut sur support ciment.
- sans défaut, conservation
du revêtement.
• Élimination des dalles avec défauts et
colle sous-jacente
• Rebouchage
• Ponçage + primaire ou lessivage +
vérification de la tension de surface +
primaire
• Colles acryliques ou vinyliques :
élimination des surépaisseurs de colles
(les sillons sont juste visibles)
• Colles bitumineuses durcies : élimination
en cas d’épaisseur > 0,5 mm
• Colles bitumineuses molles : conservation
possible dans les locaux sans baies
vitrées ou ouvertures exposées sud-est
à sud-ouest
PEINTURE DE SOL
Examen visuel :
- si défaut, dépose complète du
revêtement
- sinon, essai de quadrillage pour contrôle
de l'adhérence
• Élimination des zones avec défauts
• Rebouchage + ragréage
• Ponçage + primaire ou lessivage +
primaire (surface < 20 m2)
• Élimination par ponçage ou grenaillage
RÉSINE COULÉE
Examen visuel + sonore + vérification
de la dureté shore.
Si aucun défaut, réalisation d’un essai
d’adhérence.
Si défauts constatés, dépose complète
du revêtement.
• Grenaillage + primaire ou ponçage +
primaire et dureté shore A ≥ 90
ou shore D ≥ 35
• Essai d’adhérence avec primaire
• Élimination du revêtement par ponçage
ou grenaillage
• Réparation selon la nature du support
et reconstitution
SUPPORT À BASE DE BOIS
Si support flexible à la marche, pose
d’enduit de préparation exclue.
Flèche < 1/400e de la portée.
Si aucun défaut, plancher à lames conservé.
• Uniquement en cas de parquet collé :
ponçage + primaire
• Réparation des lames mal fixées
• Rebouchage des joints entre lames
• Dispositif d’aération de la sous-face de
plancher
• Ponçage + primaire
ANCIENS SUPPORTS MIS À NU OU NON RECOUVERTS
Examen visuel + vérification de la cohésion.
Détermination de la nature des chapes.
Pour chapes asphalte identification
in situ ou par laboratoire spécialisé.
• Béton avec saupoudrage : rabotage
ou ponçage + primaire
• Supports à base de ciment :
dépoussiérage ou ponçage + primaire
• Chape anhydrite : ponçage à sec +
primaire