Comment réaliser le ragréage d’un sol extérieur coloré et créer une pente ? | Les tutos Weber

Réaliser le ragréage d’un sol extérieur coloré et créer une pente

Le sol extérieur à usage privatif de type terrasse, balcon, garage ou allée peuvent être réalisés avec un ragréage coloré spécial extérieur qui permet l’égalisation et la finition du sol ainsi que la création d’une éventuelle forme de pente.

Outils et matériaux pour création d’un ragréage

Pour réaliser ce ragréage coloré, utiliser l’outillage suivant :

  • Un rouleau de laine à poils moyens,
  • Une bande de désolidarisation périphérique,
  • Des cales d’épaisseur en bois,
  • Une lisseuse inox,
  • Une règle et un niveau,
  • Un râteau à picots réglables,
  • Un rouleau débulleur,
  • Un malaxeur électrique lent (500 tours/minutes), équipé d’un fouet à pales droites,
  • Un seau malaxeur,
  • Un seau doseur.

Les matériaux :

Dans tous les cas, veillez à respecter les conditions d’application de l’enduit de ragréage.

Attention à l’ensoleillement direct, au risque de pluie, au vent et à la température.

Avant de commencer, veillez à porter des protections appropriées, tels que chaussures et gants.

Guide la réalisation du ragréage

  1. La préparation du support

    • Les supports doivent être durs, rigides et propres et sans stagnation d’eau. Éliminer par grattage, peinture, enduit, laitance du béton.
    • Dépoussiérer par aspiration ou balayage soigné.
    • Nettoyer le support avec un jet à haute pression sans laisser de flaque.
    • Repérer et traiter les éventuelles fissures.
    • Reboucher les trous éventuels jusqu’à 50 mm de profondeur avec un mélange de ragréage et de sable. Un tiers de sable et deux tiers de ragréage en poids.
    • Laisser sécher deux à quatre heures les réparations de trous et fissures.
    • Positionner une bande de désolidarisation périphérique de 3 à 5 mm d'épaisseur au niveau de la jonction avec les parois verticales.
    • Ne pas recouvrir les joints de dilatation ou de fractionnement existant en utilisant des profilés adaptés à l’épaisseur du ragréage.
    • Appliquer au rouleau ou à la brosse le primaire bouche-pores en une ou deux couches croisées, selon la porosité du support.
    • Laisser sécher le primaire une à quatre heures. Le support doit être sec au toucher.
    • Mettre en place un coffrage en périphérie pour délimiter la zone de coulage.
  2. Réalisation du ragréage sur une pente existante

    • Verser l’eau dans le seau-malaxeur (4,25 à 4,5 l d’eau par sac), puis le ragréage.
    • Mélanger avec un malaxeur électrique lent, 500 tours/min pendant au moins une à deux minutes.
    • Prévoir de préparer deux mélanges qui pourront être appliqués en même temps, afin de limiter les reprises.
    • Laisser reposer deux minutes pour permettre au ragréage de débuter.
    • Effectuer une première passe à 0 pour combler les aspérités.
    • Verser le mélange autonivelant sur le sol. Celui-ci suivra la pente existante.
    • Étaler le produit à la lisseuse ou à l’aide d’un râteau à picot préalablement régler à l’épaisseur souhaitée.
    • L’épaisseur du ragréage doit être réglée de 3 mm au minimum en tout point, et de 15 mm au maximum.
    • Laisser sécher avant application du produit de finition.
  3. Création d’une forme de pente de 1,5 % pour favoriser l’écoulement des eaux de pluie

    Une forme de pente de 1,5 % est nécessaire en l’extérieur, afin de favoriser l’écoulement des eaux. Si le support ne présente pas de pente, il est possible de la créer sur une longueur maximum d’environ 2,5 %.

    • Placer contre les murs les cales d’épaisseurs en bois préalablement humidifiées pour éviter qu’elles ne restent collées dans le ragréage.
    • En extrémité basse, placer une cale d’épaisseur de 5 mm ajustée avec un niveau.
    • Préparer le volume nécessaire ainsi que 12,5 kg de sable fin, soit environ 10 L/sous doseur.
    • Verser l’eau dans le malaxeur, puis le ragréage.
    • Mélanger à l’aide d’un malaxeur électrique lent 500 tours/min pendant au moins une à deux minutes.
    • Introduire le sable pendant le mélange jusqu’à obtenir une pâte consistante.
    • Laisser reposer deux minutes.
    • Verser le mélange entre les cales de niveau et tirer à la règle en s’appuyant sur ses cales. L’épaisseur minimum du mélange doit être de 5 mm et 40 mm maximum.
    • Retirer immédiatement la cale de niveau bas après étalement du mélange.
    • Après séchage, retirer les cales hautes et combler l’espace avec un mélange de ragréage et de sable.
    • Pour obtenir un aspect de surface et si le sol doit rester nu, appliquer une nouvelle passe de primaire bouche-pores.
    • Appliquer ensuite une deuxième couche de ragréage de 3 à 5 mm sans adjonction de sable.

Protection du sol contre les taches

  • Par précaution, utiliser des surchaussures pour ne pas salir le sol.
  • Araser la bande périphérique au niveau du sol et retirer le coffrage.
  • Si le ragréage coloré est destiné à rester nu, 48 à 72 heures après son séchage, utiliser un produit de finition incolore qui le protègera des tâches et de l’usure.
  • Son application pourra être renouvelée dans le temps, afin de maintenir l’esthétique d’origine du sol.
  • Appliquer le produit de protection en une couche croisée ou deux couches mouillées sans laisser de flaques à l’aide d’un rouleau microfibre 8 à 12 mm ou d’un pulvérisateur basse pression.

Nos conseils pour réussir son ragréage :

  • Une barrière anti-remontée d’humidité devra être appliquée préalablement sur la dalle ou la chape si elle est soumise à des remontées.
  • Utiliser un fouet à pales droites spécifique aux ragréages.
  • Le passage du rouleau débulleur permettra d’obtenir une meilleure planéité. Dans ce cas, passer à nouveau la lisseuse.
  • Chanfreiner les arêtes à l’aide d’une pierre abrasive ou d’une disqueuse.

Vous pouvez comparer jusqu'à 4 produits.

Comparer