Comment réaliser un ragréage sur un ancien carrelage ? | Les tutos Weber

La pose directe d’un revêtement de sol mince sur un ancien carrelage n’est pas toujours possible. L’emploi préalable d’un ragréage de sol permet de rattraper les irrégularités du support, comme les désaffleurs et notamment les défauts de planéité. Un ragréage de sol résistant et rapide permet de travailler en fine épaisseur et de poser un nouveau revêtement dans la même journée.

 

Outils et matériaux pour la réalisation du ragréage

Pour réussir un ragréage sur un ancien carrelage, voici les matériels à utiliser :

  • un rouleau de laine,
  • une lisseuse inox,
  • un malaxeur électrique lent (500 tours/min) équipé d’un fouet mélangeur pales droites,
  • un seau doseur,
  • un seau-malaxeur,
  • une ponceuse,
  • un niveau et une règle.

Les matériaux :

Comment réaliser le ragréage sur un ancien carrelage ?

  • Avant d’entamer les travaux, veiller au port des équipements individuels (gants, lunettes et chaussures de sécurité).
  • Sonder les carreaux à l’aide d'un objet métallique afin de vérifier leur bonne adhérence. Un carreau sonnant creux est considéré comme décollé.
  • Remplacer les carreaux décollés, non adhérents ou les combler avec un mortier de réparation. Puis laissez sécher.
  • Retirer les plinthes.
  • Dans le cas où plus de 10 % de la surface est décollée, l’intégralité de l’ancien carrelage devra être déposée jusqu’au mortier de pose.
  • Poncer éventuellement l’ancien carrelage émaillé afin de favoriser l’adhérence du primaire. Puis, aspirer.
  • Dégraisser les carreaux à l’aide d’une lessive sodée ou d’un détergent puissant.
  • Remuer et appliquer le primaire d’adhérence à l’aide du rouleau de laine.
  • Veiller à réaliser un film d’une épaisseur régulière, sans manque ni surépaisseur.
  • Croiser la passe.
  • Laisser sécher 45 minutes.
  • Gratter le film de primaire pour vérifier qu’il est sec, même à cœur.
  • À l’aide d’un seau doseur, préparer le volume d’eau en se conformant aux instructions d’emploi du produit.
  • Verser l’eau dans le seau-malaxeur, puis la poudre.
  • Mélange le ragréage et l’eau à l’aide du malaxeur pendant au moins 1 à 2 minutes pour obtenir une pâte fluide et homogène.
  • Laisser reposer 2 minutes pour permettre au ragréage de débuller.
  • Verser le mélange sur le sol.
  • Rattraper les défauts de planéité.
  • Étaler le produit autolissant et régler son épaisseur avec une lisseuse inox, 3 mm au minimum en tout point et jusqu’à 20 mm pour des rattrapages ponctuels selon le ragréage utilisé.
  • Débuter le coulage du produit dans la pièce au niveau des ongles.
  • Pour le lissage du sol, effectuer les gestes dans le même sens.
  • Lors du passage d’un nouveau seau, verser partiellement dans l’ancienne gâchée et lisser de manière à recouvrir cette dernière sur la moitié de la lisseuse.
  • Laisser reposer 3 à 4 heures avant de poser un nouveau revêtement.

 

D’autres revêtements sont possibles :

  • carrelage ou textile après séchage de 2 à 4 heures,
  • sol souple après séchage de 6 à 12 heures,
  • parquet après séchage de 24 heures.

Nos conseils pour réussir votre ragréage

  • Assurez-vous de la stabilité et de la solidité du support existant avant de réaliser les travaux.
  • Pour de grandes surfaces, à partir de 60 m2, privilégiez l’utilisation d’une monobrosse munie d’un disque abrasif de grain 60 à 80.
  • L’utilisation d’un râteau à picots ou d’un rouleau débulleur permet une application rapide et une finition parfaite.
  • La réglementation interdit de superposer 3 revêtements de sol. Dans ce cas, éliminez les anciens revêtements et comblez l’épaisseur avec une chape.

Vous pouvez comparer jusqu'à 4 produits.

Comparer