Comment poser un carrelage sur un ancien carrelage au sol ? | Les tutos Weber

 La pose d’un nouveau carrelage sur un ancien carrelage 

La pose d’un carrelage au sol sur un ancien carrelage peut nécessiter la dépose de l’ancien revêtement, suivi d’un ragréage. Dans de nombreux cas, il est plus rapide et plus simple de recouvrir l’ancien carrelage.

Outils et matériaux

Pour réussir la pose d’un carrelage au sol sur un ancien carrelage, voici le matériel à utiliser :

  • Un marteau,
  • Un niveau,
  • Une règle 2 mètres,
  • Un maillet caoutchouc,
  • Un malaxeur électrique lent (500 tours/min) équipé d’un fouet,
  • Un seau malaxeur,
  • Un rouleau de laine,
  • Une taloche crantée (dents demi-lune 20×8),
  • Une taloche éponge et une taloche éponge à joints semelle caoutchouc.

Les matériaux :

Réaliser la pose du nouveau carrelage

    • Sonder l’ancien carrelage à l’aide d’un marteau et remplacez les carreaux non adhérents avec un mortier compatible avec le support.
    • Lessiver, rincer et laisser sécher.
    • Agiter et appliquer le primaire prêt à l’emploi à l’aide du rouleau de laine. Son application renforce l’adhérence du mortier-colle sur les carrelages lisses et peu poreux.
    • Veiller à réaliser un film d’une épaisseur régulière, sans manque ni surépaisseur.
    • Croiser la passe.
    • Laisser sécher pendant 45 minutes. Le film doit être sec au toucher.
    • Gâcher le mortier colle avec un malaxeur électrique jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.
    • Laisser reposer 5 minutes, puis étaler le mélange et régler son épaisseur avec la taloche crantée environ 3,5 kg/m2.
    • Mettre délicatement en place les carreaux et exercer une forte pression pour chasser l’air et écraser les sillons.
    • Battre les carreaux pour assurer un bon transfert de la colle.
    • Poser les croisillons.
    • Contrôler régulièrement à la règle les éventuels déséquilibres, les niveaux et les alignements.
    • Éliminer les traces de colle sur les carreaux et entre les carreaux.
    • Retirer les croisillons au fur et à mesure de l’avancement.
    • Nettoyer la surface carrelée et laisser sécher de 12 à 24 heures.
    • Gâcher le mortier de jointoiement.
    • Étaler le mélange en veillant à remplir complètement et soigneusement les joints à l’aide d’une taloche à semelle caoutchouc.
    • Lisser en diagonale par rapport aux arêtes des carreaux.
    • Avant le séchage complet du joint, enlever l’excédent du mortier de joint à l’aide d’une éponge fréquemment rincées et essorées.
    • Terminer avec un chiffon sec.
    • Laisser sécher.
    • Une circulation légère est possible de 8 à 24 heures après la réalisation du joint.
    • Attendre 4 jours pour une occupation normale du local.

Nos conseil de pose de carrelage

  • Certains mortiers-colles permettent un collage direct sur l’ancien carrelage dépoli, sans application préalable d’un primaire d’adhérence.
  • Pour un résultat optimal, il est indispensable de s’assurer de la stabilité et de la solidité du support avant la réalisation des travaux.
  • Dans le cas d’un décollement supérieur à 10 % de la surface carrelée, retirer l’ancien carrelage et procéder à un ragréage.
  • Compléter la pose du carrelage par un joint périphérique et la pose des plinthes.
  • Cette mise en œuvre au sol peut également s’appliquer aux parois murales.

Vous pouvez comparer jusqu'à 4 produits.

Comparer