Poser un revêtement de sol sur une chape anhydrite

La chape anhydrite est considérée comme un support sensible. Lorsque la pose du revêtement de sol réclame l'emploi d'un ragréage préalable, choisissez un produit parfaitement adapté.

Préparez votre chantier

Thumbnail

L'humidité

La chape anhydrite élimine l'eau lentement, par évaporation. Une surface sèche en apparence, peut conserver de l’humidité à cœur. Après un séchage indicatif d’une semaine par cm d’épaisseur, vérifiez que le taux d’humidité résiduelle est conforme (DTA de la chape et/ou aux CPT et NF DTU des revêtements).

Thumbnail

Les écarts de panéité

Sur certains chantiers, les écarts de planéité sont incompatibles avec la pose de carreaux grands formats ou de sols souples.

Thumbnail

Le risque de désordre

Sans une préparation suffisante, un contrôle de l’humidité résiduelle et l’usage de produits adaptés, vous risquez des désordres avérés : décollement de carrelage, soufflage du revêtement de sol, etc.

Thumbnail

La laitance

Une laitance apparaît systématiquement à la surface des chapes fluides anhydrite. Pulvérulente, elle nuit au bon accrochage des couches supérieures. Dès que la chape est praticable, poncez la et éliminez cette pellicule de surface. Le séchage sera plus rapide. Dépoussiérez ensuite la surface soigneusement.