L’histoire des enduits à la chaux aérienne

La chaux aérienne, dite chaux grasse, est l’un des liants les plus anciens, utilisé pour la confection des mortiers de montage des maçonneries et de réalisation des enduits.

La calcination du calcaire pur jusqu’à 1000° donne la chaux vive, puis après extinction à l’eau, la chaux éteinte, dite chaux grasse. Sa blancheur, sa transparence et son onctuosité créent les plus belles finitions : badigeons, laits de chaux, peintures, enduits, stucs, tadelakt. 

Enduit à la chaux aérienne pour la rénovation de façade

Les avantages des enduits à la chaux aérienne

Les enduits Georges Weber utilisent la chaux aérienne dans leurs enduits traditionnels, car elle est adaptée aux bâtis anciens, cela pour au moins trois raisons :

  1. Les maçonneries anciennes sont majoritairement hétérogènes et peu cohésives

    L'utilisation de la chaux aérienne développe des caractéristiques mécaniques progressives qui apportent de la souplesse aux maçonneries anciennes et limite les risques de fissuration.

  2. Les maçonneries anciennes sont sensibles aux remontées capillaires

    Les murs doivent être perméables à la vapeur d’eau : l’utilisation de la chaux aérienne dans les mortiers confère une bonne perméabilité.

  3. L'esthétisme des façades anciennes est conservé et sublimé

    Les maisons anciennes sont reconnues pour leurs façades harmonieuses et leur intégration dans l’environnement local. L’emploi des enduits à la chaux contribue à retrouver l’état original des façades et à respecter l’identité propre à chaque terroir.