Que signifie « pont thermique » ?

« Pont thermique » signifie « déperdition thermique ». Les ponts thermiques les plus fréquents sont les abouts (liaisons) de planchers et de murs.

Qu'est-ce qu'une déperdition thermique ?

La déperdition thermique est le phénomène par lequel de la chaleur est transférée d'un espace chaud à un espace plus froid, entraînant une perte de chaleur dans l'espace initial. Ce concept est particulièrement pertinent dans le contexte de la construction et de l'efficacité énergétique des bâtiments, où il est essentiel de minimiser ces pertes pour maintenir une température confortable à l'intérieur et réduire les coûts énergétiques.

Quelles sont les conséquences des ponts thermiques ?

Augmentation des Pertes de Chaleur

  • Efficacité Énergétique Réduite : Les ponts thermiques augmentent la déperdition de chaleur d'un bâtiment, ce qui réduit son efficacité énergétique. Cela signifie que plus d'énergie est nécessaire pour maintenir une température intérieure confortable.
  • Coûts de Chauffage et de Climatisation Accrus : L'augmentation des pertes de chaleur entraîne une hausse des coûts de chauffage en hiver et des coûts de climatisation en été, car le système de chauffage, ventilation et climatisation (CVC) doit fonctionner plus intensément pour compenser les pertes.

Inconfort Thermique

  • Zones Froides et Courants d'Air : Les ponts thermiques peuvent créer des zones froides à l'intérieur du bâtiment, où la température est nettement inférieure à celle du reste de la pièce, ce qui peut causer un inconfort pour les occupants.
  • Variation de Température : Les variations de température à l'intérieur de la maison peuvent rendre l'environnement moins agréable, avec des sensations de froid près des murs, des planchers ou des plafonds affectés par les ponts thermiques.

Condensation et Humidité

  • Condensation : Les ponts thermiques peuvent entraîner une condensation de l'humidité de l'air sur les surfaces froides. Lorsque l'air chaud et humide entre en contact avec une surface froide, l'eau se condense, formant de l'humidité.
  • Problèmes de Moisissures et de Champignons : La condensation persistante peut créer un environnement propice à la croissance de moisissures et de champignons. Ces micro-organismes peuvent détériorer les matériaux de construction et nuire à la qualité de l'air intérieur, entraînant des problèmes de santé pour les occupants, comme des allergies et des maladies respiratoires.

Dégradation des Matériaux de Construction

  • Détérioration Structurelle : L'humidité résultant de la condensation peut pénétrer dans les matériaux de construction, comme le bois, le plâtre, et l'isolation, entraînant leur détérioration et une réduction de leur efficacité et de leur durée de vie.
  • Corrosion : Les éléments métalliques, tels que les armatures en acier et les fixations, peuvent subir une corrosion accélérée en présence d'humidité, compromettant l'intégrité structurelle du bâtiment.

Impact sur la Durabilité du Bâtiment

  • Réparation et Entretien : Les ponts thermiques peuvent entraîner des besoins de réparation et d'entretien plus fréquents et coûteux pour remédier aux problèmes d'humidité et de détérioration des matériaux.
  • Valeur Immobilière : Les bâtiments présentant des ponts thermiques et les problèmes associés peuvent voir leur valeur immobilière diminuer en raison des coûts potentiels de rénovation et des problèmes de confort et de santé.

Comment limiter la déperdition thermique en ITE ?

    • Laine minérale (laine de roche ou laine de verre) : Ces matériaux sont couramment utilisés pour leur excellent rapport coût/efficacité et leurs propriétés isolantes.
    • Polystyrène expansé (PSE) ou extrudé (XPS) : Ils offrent une bonne isolation thermique et sont faciles à installer.
    • Polyuréthane : Ce matériau offre une des meilleures performances d'isolation mais peut être plus coûteux.
    • Matériaux durables : Le chanvre, la ouate de cellulose ou les panneaux de fibres de bois sont des alternatives durables et respectueuses de l'environnement.
  1. Préparation des Surfaces

    • Nettoyage : Les surfaces des murs doivent être propres et exemptes de saletés, de poussières ou de moisissures.
    • Réparation : Les fissures, les trous et les défauts des murs doivent être réparés pour assurer une surface plane et stable pour l'application de l'isolant.
  2. Installation de l'Isolation

    • Fixation mécanique ou collage : Les panneaux isolants peuvent être fixés à l'aide de chevilles ou collés avec un adhésif spécifique. Une combinaison des deux méthodes peut également être utilisée pour assurer une fixation solide.
    • Joints bien fermés : Il est crucial de minimiser les espaces entre les panneaux isolants pour éviter les ponts thermiques. L'utilisation de bandes d'étanchéité peut aider à sceller les joints.
  3. Mise en Place d'une Sous-Couche

    • Sous-enduit : Une couche de sous-enduit est appliquée sur les panneaux isolants pour les protéger et les préparer à la finition. Cette sous-couche inclut une armature en fibres de verre pour renforcer l'isolation.
    • Enduit de finition : L'enduit de finition protège l'isolant des intempéries et améliore l'apparence du bâtiment. Il peut être choisi dans une variété de textures et de couleurs pour s'adapter à l'esthétique souhaitée.
    • Parement : En alternative à l'enduit, des parements tels que des briquettes, des panneaux en bois ou des matériaux composites peuvent être utilisés.
  4. Traitement des Points Singuliers

    • Ouvertures (fenêtres et portes) : Utiliser des appuis de fenêtre et des linteaux isolants pour éviter les ponts thermiques. Assurer l'étanchéité autour des cadres de fenêtres et de portes.
    • Angles et jonctions : Utiliser des profilés spécifiques pour les angles et les jonctions entre différents éléments du bâtiment pour garantir une continuité de l'isolation.
    • Toiture et fondations : Assurer une transition sans pont thermique entre l'isolation des murs, du toit et des fondations.
  5. Ventilation et Évacuation de l'Humidité

    • Pare-vapeur : Dans certains cas, un pare-vapeur peut être nécessaire pour empêcher la condensation à l'intérieur de la structure du mur.
    • Systèmes de ventilation : Assurer une ventilation adéquate pour éviter les problèmes d'humidité à l'intérieur du bâtiment.

Existe t-il plusieurs types de ponts thermiques ?

Oui, il existe plusieurs types de ponts thermiques, chacun ayant des caractéristiques spécifiques et des impacts variés sur la performance énergétique des bâtiments. Les ponts thermiques se produisent généralement dans les zones où l'isolation thermique est interrompue ou réduite, ce qui permet à la chaleur de s'échapper plus facilement. Voici les principaux types de ponts thermiques :

  • ponts thermiques linéaires
  • ponts thermiques ponctuels
  • ponts thermiques de liaison

La gestion des ponts thermiques est cruciale pour améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments. Des techniques comme l'isolation continue, l'utilisation de rupteurs de ponts thermiques, et des conceptions architecturales adaptées sont utilisées pour minimiser leur impact.

Découvrir les autres questions/réponses sur l'Isolation Thermique par Extérieur

Vous pouvez comparer jusqu'à 4 produits.

Comparer