Des enduits conformes aux règles de l’art

Pour assurer durablement les fonctions d’imperméabilisation ou de décoration des façades, les travaux doivent être conformes aux règles de l’art. Quelles sont-elles précisément? Redécouvrez-les dans notre panorama. 

prescrire des enduits conformes aux règles de l'art 1

D’une façon générale, les techniques utilisées pour les travaux de bâtiment sont classées en 2 catégories :

  • les techniques traditionnelles
  • les techniques non traditionnelles.

Chacune d’elles se caractérise par ses textes réglementaires relatifs :

  • aux règles de mise en oeuvre
  • aux produits ou systèmes utilisés.

 

 

Documents de référence

Pour les travaux 
  • enduits de mortiers minéraux DTU 26.1
  • revêtements de peinture en feuil mince, semi épais ou épais DTU 59.1
Pour les produits 
Pour les enduits minéraux épais type monocouche 
  • certification volontaire QB (anciennement " Certifie CSTB CERTFIFIED")

 

Techniques traditionnelles et principales normes pour les façades

Travaux neufs avec enduits de façades

  • DTU 26.1 : travaux d’enduits de mortiers minéraux.
  • DTU 59.1 : revêtement de peinture en feuil mince, semi-épais ou épais.
  • NF P 74-201 : travaux de peinture du bâtiment.

Travaux de rénovation des façades

  • DTU 26.1 : travaux d’enduits de mortiers minéraux.
  • DTU 42.1 : réfection de façade en service par revêtements d’imperméabilité à base de polymères.
  • DTU 59.1

Les normes pour les produits

  • NF EN 998.1 : mortiers d'enduits minéraux.
  • NF T 36-005 : classification des peintures, des vernis et des produits connexes.
  • NF EM 15824 spécifications pour enduits de maçonnerie organiques extérieurs et intérieurs.

Techniques non traditionnelles usuelles pour les façades

Systèmes d’isolation thermique par l’extérieur avec enduits sur isolants

  • Cahier des Prescriptions Techniques (C.P.T.).
  • Évaluation Technique Européenne (ETE) ou Agréments Techniques Européen (A.T.E.) et Documents techniques d'Application (D.T.A.) du CSTB.
  • Rénovationsur Isolation Thermique par l'Extérieur avec enduits sur isolants : Règles professionnelles.

Systèmes constructifs avec blocs isolants non traditionnels

  • Avis Techniques (A.T.) du CSTB sur les blocs.

Systèmes de maisons ossatures acier ou bois

  • Avis Techniques (A.T.) du CSTB sur les systèmes.

Techniques non traditionnelles nouvelles

  • ATEX ou ETN

Règles de mise en oeuvre des enduits minéraux le DTU 26.1

  • Choix des mortiers d’enduit (caractéristiques) selon les maçonneries, le type d'application - manuelle ou mécanisée - et les finitions souhaitées pour les aspects : gratté, taloché, matricé,etc. 
  • Préparation des supports selon leur état, leur nature et le type d'enduit appliqué : rebouchage, dressage, armature, gobetis, etc. 
  • Techniques d'enduisage : bi-couches (sous-enduit + finition) ou monocouche (2 passes) selon la porosité, l'épaisseur des couches à appliquer et les finitions souhaitées.

Coordination avec le maçon

DTU 26.1 partie 2 Cahier des Clauses spéciales.

Le maçon doit livrer une maçonnerie à enduire conforme au DTU 20.1, solide,
homogène (pas de matériaux de natures au caractéristiques différentes), plane (voire soignée) et propre. Le remplissage des joints horizontaux entre éléments de maçonnerie doit être réalisé en continu. Pour une maçonnerie collée à joints minces, il doit faire au moins 1 mm d’épaisseur et l’alignement doit se faire coté extérieur. En zones sismiques, les joints verticaux doivent aussi être remplis.

Les travaux d’enduits n’incluent pas la préparation spéciale de surfaces des maçonneries à enduire, non conformes au CCT.

Cependant, l’entreprise qui réalise des enduits minéraux peut mettre la maçonnerie en conformité avant d’appliquer l’enduit à la place du maçon si ces travaux font l’objet de clauses spéciales du DPM (Document Particulier du Marché).

Par exemple :

  • Rebouchage et dressage.
  • Renformis et dressage.
  • Renformis et dressage.
  • Renforcements (pose d'armatures : joues de lucarnes, coffres de volets roulants.).

Critères de choix des mortiers

DTU 26.1 partie 1-2

  • Avec le marquage CE des produits, les caractéristiques essentielles de chaque mortier industriel sont déclarées (voir DOP). Ces valeurs constituent la carte d'identité du produit.

Certification volontaire QB. Pour les enduits minéraux épais de type monocouche, la certification indique, en complément du marquage CE, les caractéristiques permettant de valider la compatibilité entre l’enduit et le support.

Classement au feu et Euroclasse

mortier de ciment et chaux enduits minces ou épais : classement conventionnel, A1, incombustible.

Résistance à la compression à 28 jours (dureté) : critère CS

  • 0,4 à2,5 Mpa : 
classes CS I
  • 1,5 à 5 Mpa : 

classes CS II

  • 3,5 à 7,0 Mpa : 
classes CS III
  • ≥ 6,0 Mpa :
classes CS IV

 

Absorption d’eau par capillarité (imperméabilité) : critère W.

  • non spécifié :

classes W0

  • C≤ 4kg/m² min 0,5 :
classes W1
  • C≤ 2kg/m² min 0,6 :
classes W2

 

Rétention d’eau (enduit monocouche)

Critère Re.

Perméabilité à la vapeur d’eau

critère µ