Le spectre "thermique"

Il apparaît “en clair” suite à un séchage de l’enduit plus rapide au niveau des joints qu’au niveau des blocs maçonnés. 

Explorez avec nous le phénomène, et découvrez le remède à adopter. 

illustration fiches façadiers spectre thermique

La couleur : claire

Le spectre thermique fait toujours apparaître “en clair” les joints de maçonnerie, ainsi que les linteaux et chaînages en béton, conduits de cheminées, encadrements de baies.

Les circonstances d’apparition

Le spectre thermique est temporaire ; il apparaît dans les conditions suivantes :

  • par temps froid, l’intérieur de la construction étant chauffé,
  • après une humidification par la pluie ou par du brouillard,
  • lorsque la résistance thermique des joints est très différente de celle des blocs (par exemple blocs auto-isolants hourdés au mortier ordinaire),
  • lorsque l’isolation thermique est inopérante.

L'explication du phénomène

En l’absence d’isolation thermique convenable, la chaleur s’échappe, de préférence par les joints (ponts thermiques) et sèche l’enduit au droit de ces joints, qui apparaissent donc “en clair”.

Le remède : une bonne isolation thermique intérieure

Réalisez ou à améliorez l’isolation thermique intérieure.

Sachez que les conditions hygrothermiques différentes peuvent favoriser, à la longue, le développement de micro-organismes (mousses, lichens, spores), visibles de façon permanente. Après isolation thermique, envisagez un traitement antimousse.