Le spectre d’humidité par remontée capillaire

Les spectres d’humidité par capillarité apparaissent en partie basse des maçonneries. Apprenez à les reconnaître et adoptez la solution appropriée à l'origine du problème, en agissant soit au niveau du remblai, de la coupure de capillarité, ou de l'enduit.  

illustration fiches façadiers spectre d'humidité par remontée capilaire

La localisation

Les spectres d’humidité par capillarité apparaissent en partie basse des maçonneries, rarement au-dessus de 1,50 mètre. A l’intérieur, au même niveau, on observe en général des traces d’humidité, de moisissures, ou de salpêtre

La couleur : claire ou foncée

Ces spectres apparaissent soit en “clair”, soit en “foncé”, selon que les blocs sont plus poreux que les joints, ou vice-versa.

Les circonstances d'apparition

Ces spectres sont :

  • soit permanents, si le terrain sous-jacent est constamment humide,
  • soit temporaires, et seulement après des périodes de pluie.

Explication du phénomène

Les spectres dus à des remontées capillaires d’humidité sont observés en partie basse des bâtiments, au-dessus de sols humides. Ils traduisent un défaut de barrière d’étanchéité à la base du mur.  Plusieurs cas de cheminement de l’eau sont possibles :

  1. remblai au-dessus du niveau de la coupure de capillarité, 
  2. coupure de capillarité défectueuse (ou inexistante), 
  3. enduit peu hydrofugé, descendant au-dessous de la coupure de capillarité.

Le remède : empêcher l'eau de monter

Etablissez, ou rétablissez l’impossibilité de cheminement de l'eau par capillarité. Selon l’origine du problème :

  • rectifiez le niveau du remblai, pour l’arrêter au-dessous de la coupure de capillarité,
  • ou effectuez un traitement dans l’épaisseur du mur (injection de résines, électrophorèse …),
  • ou coupez l’enduit de parement au-dessus de la barrière étanche, et en complément, si le sol est constamment humide, mettez en oeuvre un drainage enterré.