Comment réussir la pose du carrelage avec un calepinage ?

La pose dun carrelage extérieur ne se fait pas au hasard mais en respectant un calepinage précis. Ce plan de mise en œuvre permet de répartir les carreaux en tenant compte de la surface à couvrir, de la forme de la terrasse et du type de pose souhaité (pose droite, à bâtons rompus…).

Comment réussir la pose du carrelage avec un calepinage ?

Pourquoi établir un calepinage

La pose d’un carrelage réalisée à partir d’un plan de pose permet d’obtenir un résultat optimal, avec des coupes discrètes. La mise en œuvre d’un carrelage sur une terrasse ne déroge pas à cette règle, d’autant que, dans ce cas, tous les carreaux sont visibles.

La réalisation d’un calepinage implique de définir 2 axes perpendiculaires de référence, à partir desquels vous organiserez l’intégralité de la pose, que celle-ci soit en opus romain (appareillage qui se compose de carreaux carrés et rectangulaires de dimensions diverses), droite à joints continus (appareillage de carreaux de mêmes dimensions dont les joints sont alignés à 90° ou 45°) ou pose à bâtons rompus (appareillage de carreaux de mêmes dimensions dont les joints sont décalés d’un demi-carreau)… Selon la configuration de votre terrasse, plusieurs options s’offrent à vous pour tracer ces axes.

Vous pouvez soit :

  • déterminer le milieu de la façade sans vous préoccuper de lemplacement des principales ouvertures ;
  • prendre la principale ouverture (porte-fenêtre ou baie coulissante à deux vantaux) comme référence pour aligner les carreaux dans laxe de son montant central ;
  • utiliser langle (rentrant ou sortant) que forment deux façades perpendiculaires.

Confirmer le plan de pose de carrelage par un montage à blanc

Quelle que soit loption mise sur plan, il est conseillé de disposer à blanc (sans colle) une première série de carreaux et leurs croisillons à partir des axes préalablement marqués au sol (avec un cordeau traceur).
À partir du carreau central, disposez une deuxième série de carreaux perpendiculairement à la première pour contrôler rapidement les coupes aux extrémités. 

Si cela est nécessaire, décalez légèrement les deux rangs de carrelage pour mieux répartir les coupes, voire les limiter. Cette astuce fait gagner du temps lors de la pose. Dans le cas de calepinages complexes, cette petite liberté prise avec la géométrie permet aussi de réduire les chutes et le coût final de la réalisation.

Calculer la quantité de carrelage nécessaire

Contrairement aux carreaux de grands formats, vendus à lunité, les carreaux classiques sont proposés en paquet.
Vérifiez sur l’
emballage la surface couverte par les carreaux quil contient afin de déterminer la quantité de paquets nécessaire pour couvrir votre terrasse.
Majorez c
ette quantité de 10 à 15 % afin de tenir compte des coupes et ne pas vous retrouver à cours de matériaux. Enfin, en cas de problème (étanchéité, défaut de pose…), prévoyez un paquet supplémentaire pour pouvoir intervenir rapidement.

Habiller les marches d’un escalier

La pose de carrelage dans un escalier nest guère plus compliquée que celle sur une surface plane dès lors qu’un plan de pose a été réalisé en amont. Attention toutefois à prendre des carreaux différents pour les marches et les contremarches.
Pour les marches, choisissez un produit avec un
relief antidérapant.
Habillez les contremarches avec un carrelage recoupé à dimension. Enfin, pour que l’eau de pluie ne s’infiltre pas derrière les carreaux des contremarches, collez ceux-ci avant les carreaux de la marche, qui viendront en recouvrement. Veillez aussi à leur donner une très légère pente vers l’avant.