Comment faire une isolation thermique extérieure : Guide pratique

L'Isolation Thermique par l'Extérieur (ITE) est une méthode d'isolation des bâtiments qui consiste à appliquer des matériaux isolants sur les façades extérieures. Voici une explication détaillée de l'ITE et de ses avantages :

Qu'est-ce que l'ITE ?

L'ITE consiste à envelopper les murs extérieurs d'un bâtiment avec des matériaux isolants, généralement sous forme de panneaux ou de rouleaux, recouverts ensuite d'une finition protectrice. Ce type d'isolation peut être réalisé avec divers matériaux isolants, tels que :

  • Polystyrène expansé (EPS)
  • Polystyrène extrudé (XPS)
  • Laine de roche
  • Laine de verre
  • Polyuréthane
  • Fibres de bois

Les étapes typiques de la mise en œuvre de l'ITE incluent la préparation des murs, la pose de l'isolant, la mise en place d'une couche de renforcement (armature), et l'application d'une couche de finition (enduit, bardage, etc.).

À quoi ça sert ?

L'ITE présente plusieurs avantages significatifs :

  1. Amélioration de l'efficacité énergétique :
    • Réduction des déperditions thermiques : En enveloppant le bâtiment, l'ITE réduit considérablement les pertes de chaleur en hiver et limite l'entrée de chaleur en été, ce qui permet de maintenir une température intérieure stable et confortable.
    • Diminution des consommations énergétiques : Une meilleure isolation entraîne une réduction des besoins en chauffage et en climatisation, ce qui se traduit par des économies sur les factures énergétiques.
  2. Confort thermique accru :
    • Régulation de la température intérieure : L'ITE aide à maintenir une température intérieure plus uniforme, éliminant les zones froides près des murs extérieurs.
    • Confort en toutes saisons : L'ITE protège contre les variations de température extérieure, assurant un confort thermique tant en hiver qu'en été.
  3. Protection de la structure :
    • Protection des murs : L'ITE protège les murs extérieurs des agressions climatiques (pluie, vent, gel), ce qui prolonge leur durée de vie.
    • Réduction des risques de condensation : En déplaçant le point de rosée à l'extérieur de la structure, l'ITE réduit les risques de condensation et de moisissures à l'intérieur des murs.
  4. Amélioration esthétique :
    • Rénovation de la façade : L'ITE permet de rénover et d'embellir la façade du bâtiment, offrant une large gamme de finitions et de couleurs.
    • Valorisation immobilière : Une façade rénovée et bien isolée augmente la valeur du bâtiment sur le marché immobilier.
  5. Contribution à la performance environnementale :
    • Réduction de l'empreinte carbone : En diminuant les besoins en énergie pour le chauffage et la climatisation, l'ITE contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
    • Soutien aux normes et certifications : L'ITE peut aider à répondre aux exigences des réglementations thermiques et à obtenir des labels de performance énergétique.

 

Les étapes :

    • Évaluation initiale : Faites un diagnostic des murs existants pour détecter d’éventuels problèmes d'humidité ou de stabilité.
    • Autorisation : Vérifiez les réglementations locales et obtenez les autorisations nécessaires, notamment en matière d'urbanisme.
    • Protection du site : Installez des échafaudages si nécessaire et protégez les fenêtres, les portes et les éléments de façade.
    • Nettoyage : Nettoyez les murs pour enlever la poussière, la saleté et les débris.
    • Réparation : Réparez les fissures, les trous et les autres dommages pour assurer une surface uniforme.
    • Choix de l'isolant : Sélectionnez un matériau isolant adapté (polystyrène expansé, laine de roche, polyuréthane, etc.).
    • Fixation de l'isolant : Fixez les panneaux isolants sur les murs à l'aide de chevilles ou de colle spéciale. Assurez-vous que les panneaux sont posés de manière continue sans espaces entre eux pour éviter les ponts thermiques.
    • Pose des chevilles : Après avoir collé les panneaux, renforcez leur fixation avec des chevilles spécifiques à l'ITE.
    • Armature : Appliquez une couche de mortier ou d'enduit armé d'un treillis en fibre de verre sur les panneaux isolants. Cette couche assure la rigidité et la protection contre les fissures.
    • Finition : Une fois la première couche sèche, appliquez une deuxième couche d'enduit pour lisser la surface.
    • Enduit final : Appliquez une couche de finition (enduit minéral, enduit organique, etc.) qui peut être lisse ou texturée selon le rendu esthétique souhaité.
    • Peinture : Si nécessaire, appliquez une peinture compatible avec le système d'isolation pour une protection supplémentaire et une esthétique améliorée.
    • Encadrements de fenêtres et portes : Utilisez des profilés spécifiques pour assurer la continuité de l'isolation et éviter les ponts thermiques.
    • Angles et joints : Appliquez des bandes d'armature supplémentaires et utilisez des profilés adaptés pour renforcer les angles et les joints.
    • Plinthes et soubassements : Assurez-vous que l'isolant est protégé à la base du mur contre les éclaboussures d'eau et les impacts mécaniques.
    • Inspection : Vérifiez l'ensemble du travail pour s'assurer qu'il n'y a pas de défauts.
    • Entretien : Prévoyez un entretien régulier de la façade pour prolonger la durée de vie de l'isolation.

Présentation des aides et subventions ITE

En France, plusieurs aides et subventions sont disponibles pour encourager les travaux de rénovation énergétique, y compris l'isolation thermique par l'extérieur (ITE). Voici une présentation des principales aides et subventions disponibles :

  • MaPrimeRénov'

Description : MaPrimeRénov' est une aide financière accordée par l'Agence nationale de l'habitat (ANAH) pour encourager les travaux de rénovation énergétique. Elle est ouverte à tous les propriétaires occupants, aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés.

  • Éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

Description : L'éco-PTZ est un prêt sans intérêt destiné à financer les travaux de rénovation énergétique dans les logements. Il est disponible pour les propriétaires occupants, les bailleurs et les copropriétés.

  • Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique (CITE)

Description : Le CITE a été remplacé progressivement par MaPrimeRénov', mais il reste accessible dans certaines conditions pour les ménages aux revenus intermédiaires et élevés.

  • Aides de l'Agence nationale de l'habitat (ANAH)

Description : L'ANAH propose plusieurs programmes d'aide, comme "Habiter Mieux Sérénité", qui finance une partie des travaux de rénovation énergétique.

  • Certificats d'Économies d'Énergie (CEE)

Description : Les CEE sont des primes versées par les fournisseurs d'énergie pour financer des travaux de rénovation énergétique, dans le cadre d'obligations imposées par l'État.

  • TVA à taux réduit

Description : Les travaux de rénovation énergétique, y compris l'ITE, bénéficient d'une TVA réduite à 5,5 %.

  • Aides locales

Description : Certaines collectivités locales (régions, départements, communes) proposent des aides spécifiques pour les travaux de rénovation énergétique.

Vous pouvez comparer jusqu'à 4 produits.

Comparer