Yvon GUICHARD, Chef de Vente Basse Normandie, Bretagne et Pays de Loire

RSE, nos femmes et nos hommes, portrait Yvon GUICHARD

Depuis un quart de siècle, chez Weber, Yvon Guichard a sillonné successivement un quart de la France. Deux quarts pour un seul homme qui, pourtant, ne fait pas les choses à moitié. Portrait d’un Chef de vente bien entier.  

« Weber m’a accompagné dans ma carrière, et j’ai contribué à la croissance de Weber. »

Peut-être est-ce par habitude de la route ou par déformation professionnelle d’aller droit au but ? Yvon Guichard s’exprime sans détour. Quand on l’écoute, on sent qu’il en a pris soin, de son entreprise et de ses résultats. Et il le dit lui-même : il a pris à cœur de diffuser les valeurs de Weber.

Réciproquement, il témoigne que Weber l’a fait grandir. Que le progrès l’a accompagné en même temps que l’entreprise. Il a par exemple découvert l’informatique chez Weber en 1998.

Pour lui, au-delà du salaire et des primes, c’est le climat de reconnaissance et de considération de la performance de chacun qui importe. Cela peut être simplement un « merci ». Ou, par exemple, le fait d’être convié depuis 20 ans à des groupes de progrès, et à partager son avis sur des sujets d’amélioration.   

« Weber m’a accompagné dans ma carrière, et j’ai contribué à la croissance de Weber. Cela marche dans les deux sens. Ce n’est pas propre uniquement au métier de chef de vente, c’est vrai quel que soit le métier chez Weber. » résume-t-il.

« Moins de pénibilité sur chantier, moins de port de charge, moins de poussière : c’est cela qui suscite l’intérêt des clients »

Pour lui, we care est une promesse très large. Il rappelle que, sans pouvoir être traduits littéralement, ces deux mots ont plusieurs sens : « nous nous soucions » et « nous faisons attention ». Ils en disent beaucoup.

La formule en soi, we care, interpelle peu ses clients. Dans le monde du bâtiment, l’anglais ne fuse pas. Mais derrière cette promesse se cache une réalité quotidienne très large. Avant tout, les services rendus aux clients. « Moins de pénibilité sur chantier, moins de port de charge, moins de poussière : c’est cela qui suscite l’intérêt des clients », nous partage Yvon Guichard. Et, bien qu’un peu plus éloigné des problématiques quotidiennes des entreprises, le volet environnemental de we care est incontournable aujourd’hui : moins de transport de produits, moins de CO2, et des isolants biosourcés comme le liège.  

« Quand je dis à mon équipe que le plus important pour moi, c’est leur sécurité sur la route : c’est we care. »

Chef d’équipe, Yvon Guichard est aussi père de famille de deux enfants. Les siens l’ont suivi dans cinq déménagements depuis qu’il est entré chez Weber.  « Quand je dis à mon équipe que le plus important pour moi, c’est leur sécurité sur la route, c’est we care. Je veux que le soir, ils embrassent sereinement leurs enfants en rentrant de leur journée », explique-t-il simplement. La promesse we care, c’est aussi une responsabilité. 

Vous pouvez comparer jusqu'à 4 produits.

Comparer