Samir BENDJEDDOU, Contrôleur de gestion

RSE, nos femmes et nos hommes, portrait Samir BENDJEDDOU

C’est à 22 ans, en alternance d’un Master 2 en contrôle de gestion et aide à la décision, que Samir Bendjeddou est entré chez Weber. Sept ans plus tard, ce jeune contrôleur de gestion nous confie apprécier l’esprit solidaire de Weber et les défis stimulants de son poste.

 

Travailler chez Weber, c’est aimer relever des défis

Samir Bendjeddou analyse la performance financière des différentes activités de Weber, et participe à l’élaboration des budgets, des prévisions et du plan à 3 ans de Weber. De belles responsabilités pour cet homme jeune qui est doté par son poste d’une vision globale de la stratégie de Weber.

Pour lui, ce sont surtout les défis qui sont stimulants. « En tant que fonction support, on doit se réinventer continuellement et accompagner le changement de l’entreprise », explique Samir Bendjeddou.

Ceux qu’il a relevés ? Eclaircir l’image du rôle de contrôleur au sein de l'entreprise, trop perçu sous l’angle répressif, et instaurer une proximité avec l'opérationnel. Pour cela, il a mis les pieds dans les usines. « Être sur le terrain est essentiel pour une fonction support, confie Samir Bendjeddou. C’est en restant en contact avec les équipes que l’on tisse une relation de confiance. » Il a également partagé des clés de compréhension et de décisions financières auprès de ses collègues.  Dans un marché ultra concurrentiel, chacun doit être affuté sur les leviers de chiffre d’affaires, de rentabilité et de marge. Au-delà des formations et des rencontres sur le terrain, le secret est l’échange.

L’épanouissement et la solidarité sont des ancrages de la culture de travail

Samir Bendjeddou reconnaît que le volume de travail est important, notamment à l’approche des échéances qui rythment son métier. Il trouve un équilibre avec sa vie personnelle en dehors de ces périodes chargées. Pour lui, le confort de vie est aussi lié à un épanouissement au travail.

Il n’hésite pas sur les valeurs de Weber : la solidarité, la bienveillance et le caractère familial de l’entreprise. Si Weber fait partie du grand groupe industriel Saint-Gobain, l’esprit de famille est resté en héritage. « Chez Weber, tout le monde se connait. Le tutoiement est l'usage. » résume Samir Bendjeddou. Il évoque souvent l’ambiance de travail. Saine et conviviale, elle laisse la part belle à l’entraide et à la solidarité.

Évoluer, chez Weber, c’est possible et encouragé !

Aujourd’hui, il sait que l’entreprise lui fait confiance et qu’il a des possibilités d’évolution chez Weber et Saint-Gobain. Ces perspectives font l’objet de discussions ouvertes et sereines avec ses collègues et sa hiérarchie.

La mobilité n’est pas taboue, elle est même encouragée : au sein de Weber, vers une autre marque du Groupe ou, pourquoi pas, vers un autre métier. Des perspectives enrichissantes pour Samir Bendjeddou, qui garde la tête sur les épaules et les pieds sur terre. 

Vous pouvez comparer jusqu'à 4 produits.

Comparer