Ragréage sur carrelage : guide de choix et grandes étapes

Rattrapez les défauts de planéité de votre sol carrelé : vous obtiendrez ainsi une surface prête à décorer et éviterez les contraintes d’une dépose. 

illustration article ragréage carrelage

Comprendre le principe du ragréage

Le ragréage sol consiste à appliquer un enduit autolissant. Il s’applique sur toute la surface et évitera les cuvettes / désaffleurements qui seront visibles sur le revêtement.
Le ragréage mural est tributaire de la verticalité du support. La loi de la gravité ne permettant pas l’autolissage, la paroi est aplanie à l’aide d’un mortier de dressage spécifique.

Choisir le mortier de ragréage

Il existe des mortiers de ragréage pour sols neufs ou anciens : choisissez le vôtre selon le support, l’épaisseur à rattraper et le délai de recouvrement souhaité, normal ou rapide.

Le ragréage sur carrelage mural requiert un enduit ou un mortier compatible : vérifiez le mode d’emploi du produit.

Préparer le support

Les surfaces à ragréer doivent être saines, stables et propres (dépoussiérées).

  • Sondez le carrelage avec un objet métallique afin de vérifier sa bonne tenue.
  • Retirez les carreaux décollés et comblez l’épaisseuravec un mortier-colle ou ragréage rapide. Comblez les joints de parquet avec un mastic.
  • Brossez ou grattez les éventuelles traces de colle, mortier ou plâtre.
  • Posez une bande de désolidarisation périphérique de 5 mm d’épaisseur au moins le long des murs et des éléments verticaux (poteaux, portes…) lorsque l’épaisseur d’application dépasse 10 mm.
  • Si des traces d’humidité apparaissent, faites une barrière anti-remontée capillaire à l’aide de primaires époxy et sablés.
  • Traitez les fissures du support avec un mortier époxydique pour ne pas qu’elles se reproduisent dans le revêtement. Versez de l’eau directement sur le sol pour révéler leur présence.
  • Appliquez un primaire d’accrochage, à la brosse ou au rouleau, pour améliorer l’adhérence du ragréage. Veillez à ce qu’il soit bien sec avant d'effectuer le ragréage.

Veiller aux conditions d’emploi des ragréages en pâte ou en poudre

Les ragréages en pâte s’utilisent en principe tels quels. Il est néanmoins possible, par temps chaud, d’ajouter jusqu’à 1 % d’eau, pour améliorer la consistance d’application. Attention, cependant, à bien suivre les recommandations et limites d’emploi liées à la température ambiante et au milieu, intérieur ou extérieur.

Les ragréages en poudre sont à gâcher intimement dans les proportions indiquées sur les fiches techniques. Il s’agit d’obtenir une pâte fluide et homogène.

  • Effectuez le mélange à l’aide d’un mélangeur monté sur perceuse ou d’un malaxeur électrique, l’un ou l’autre réglé à vitesse lente. Le malaxage s’effectuera pendant 1 à 2 minutes suivi d’une phase de débullage de 2 minutes.
  • Prévoyez un récipient assez grand, versez la quantité d’eau nécessaire et mettez en route l’appareil avant d’y plonger doucement le mélangeur, pour ne pas éclabousser.
  • Préparez la quantité d’eau en avance (3 à 4 doses d’eau), en tenant compte du temps ouvert du ragréage.
  • Lorsque le ragréage reste nu, utilisez préférablement un mélangeur à pâle droite, spécial ragréage, limitant l’introduction d’air dans le mélange et donc l’apparition de bulles.

Exécuter le ragréage

  • Au mur, appliquez l’enduit de ragréage , à la truelle ou à la taloche, de bas en haut en couche régulière.
    • Sur surface carrelée, un minimum de deux passes est généralement nécessaire.
    • L’épaisseur de passe moyenne est de 2 à 3 mm avec un enduit en pâte, de 6 à 8 mm avec un enduit en poudre.
  • Respectez le délai d’attente entre deux passes et ne dépassez pas l’épaisseur maximale mentionnée sur l’emballage.
  • Au sol, versez l’enduit de ragréage en partant d’un angle d’une pièce. Bien que le mélange s’étale de lui-même en quelques minutes, il est préférable de le répartir à la lisseuse flamande pour égaliser la quantité de produit sur la surface.
  • Travaillez par zones de 1 à 2 m2, en progressant du point le plus éloigné de la porte d’accès pour finir par celle-ci.
  • Lors d’une nouvelle gâchée, recouvrez la précédente pour homogénéiser la surface.
  • Versez ensuite à nouveau du ragréage sur la zone, dans l’épaisseur souhaitée.
  • Attendez 4 à 8 heures en moyenne de séchage avant de poser un nouveau revêtement.

Vous pouvez comparer jusqu'à 4 produits.

Comparer