Réparer les bétons dégradés

Suivez-nous et réparez les dégradations dues à l'alcalinité du ciment, aux éléments ambiants et à la carbonation du béton. 

Préparez votre chantier

Thumbnail

L'alcalinité

Alcalin avec son pH voisin de 12, le ciment assure une passivation naturelle des armatures du béton armé. La diminution du pH peut progressivement entraîner la corrosion des fers.

Thumbnail

Les éléments ambiants

Le gaz carbonique de la pollution, l'anhydride sulfureux des pluies acide, ou même l'eau pure provoquent un abaissement du pH du béton, et ainsi sa carbonatation, et la disparition de la protection des armatures.

Thumbnail

La carbonatation

C'est un phénomène lent et non linéaire dans le temps. Pour un béton convenablement dosé (350 kg/m3), la profondeur de carbonatation est de l’ordre de 4 mm après 2 ans, 10 mm après 8 ans, 20 mm après 25 ans.

Thumbnail

L'oxydation de l'acier

S'il n’est plus protégé, et surtout en présence d'eau, l’acier s’oxyde. La rouille se forme. Son volume, 4 à 6 fois supérieur à celui de l’acier, engendre un gonflement qui fait éclater le béton.

Thumbnail

Les dégradations du béton

Elles apparaissent d’autant plus rapidement que : - le béton de départ est poreux et fissuré - les armatures sont proches de la surface (moins de 2 cm) - l'atmosphère est agressive : bord de mer, site industriel, etc.

Thumbnail

La perte du milieu protecteur

La réparation doit rétablir un milieu protecteur pour les armatures : - pH alcalin - protection contre la pénétration de l’eau - épaisseur de recouvrement : 1 cm de mortier de réparation assure une protection équivalente à 3 cm de béton ordinaire