SILENTCARE : qu’est-ce que l'isolation acoustique ?

illustration blog silentcare 1

Les activités et les habitats humains ont beaucoup évolué au fil des âges et nul n’aurait pu imaginer, il y a seulement 100 ans, l’environnement sonore dans lequel nous vivons aujourd’hui. Le monde actuel est souvent bruyant. Plus de la moitié de la population vit en milieu urbain et les villes ne cessent de se densifier. Pourtant, la pollution sonore n’est pas une fatalité : il existe différentes solutions pour lutter contre le bruit lors des travaux de construction et de rénovation.

Quel impact le bruit a-t-il sur notre confort ?

Nos oreilles ne sont pas les seules à souffrir du bruit : c’est tout notre organisme qui peut en subir les conséquences. Cela peut aller d’une simple gêne à des troubles plus graves : problèmes cardiovasculaires, diminution de notre capacité d’attention et de notre mémoire, agitation, rétrécissement de notre champ de vision et troubles gastro-intestinaux.

 

Des niveaux sonores supérieurs à 35 dB peuvent perturber le sommeil. Une exposition prolongée au bruit peut être une cause de difficultés pour s’endormir, de réveils en cours de nuit, de raccourcissement de certains stades de sommeil et d’une diminution générale de la qualité du sommeil.

Comment la pollution sonore se propage-t-elle ? Comment traverse-t-elle les murs ?

Quand un bruit rencontre un mur, son énergie sonore se divise : une partie est réfléchie vers la source, une autre est absorbée par le mur et convertie en chaleur, et le reste se propage dans la pièce adjacente par l’intermédiaire de l’air, provoquant des vibrations qui rendent le bruit perceptible par ses occupants.

La pollution sonore est due à deux types de bruits :

- les bruits propagés par l’air qui font vibrer les murs de la pièce, transmettant ces vibrations à l’air des pièces adjacentes : il s’agit des bruits produits à l’intérieur des bâtiments (conversations, hifi, télévision) et à l’extérieur (circulation routière, trains, avions).

- les bruits propagés par les plafonds, les murs, les canalisations et les sols qui vibrent et transmettent les ondes sonores à la pièce adjacente par l’intermédiaire de l’air. Il s’agit des impacts (bruits de pas, de meubles, chutes d’objets, douche), du bruit produit par les équipements collectifs (ascenseur, chaufferie) et individuels (chasses d’eau, tuyauterie de salle de bain, douche).

En quoi consiste l’isolation acoustique ?

L’isolation acoustique consiste à réduire l’énergie sonore, soit en l’absorbant, soit en la réfléchissant vers sa source. Cette réduction se mesure par le degré d’intensité du son, lequel est une indication des propriétés acoustiques des matériaux, par exemple une structure de bâtiment.

Silentcare pour l’acoustique

Weber a développé des solutions innovantes pour améliorer l’acoustique à l’intérieur des bâtiments en réduisant dans les sols et les murs les bruits d’impact et/ou propagés par l’air. Nos solutions comportent plusieurs composants, notamment un mortier pré-mélangé, des plaques d’absorption acoustique et d’autres accessoires.

Isolation intérieure

Certains matériaux possèdent des propriétés acoustiques qui leur permettent d’absorber les ondes tout en limitant leur réverbération. La propagation du son se limite alors à l’espace intérieur de la maison.